• MaSolutionIT Team

Ada Lovelace, "Mère de l'informatique" !

En ce jour de la fête des mères, rendons hommage à Ada Lovelace, "mère" de l'informatique !


Passionnée de mathématiques, elle voyait de la poésie dans les nombres


Née le 10 décembre 1815, Ada Byron est la fille d’Annabella Milbanke, mathématicienne, et du poète Lord Byron. Le mariage de ses parents est un désastre & Annabella quitte son mari en 1816, alors qu’Ada a un mois. Le 21 avril, Byron signe l’acte de séparation et quitte l’Angleterre ; il ne reverra plus jamais sa femme et sa fille.


Passionnée de mathématiques, Annabella veille à ce que sa fille ait une éducation approfondie en sciences. En 1832, la jeune Ada rencontre Mary Sommerville, écrivaine et scientifique écossaise, qui l’aide à progresser. En 1833, par son intermédiaire, Ada rencontre Charles Babbage, mathématicien et inventeur qui conçoit des machines à calculer. Il invente une machine analytique capable de lire des cartes d’instruction, ancêtre mécanique de l’ordinateur d’aujourd’hui. Ada est fascinée par ces inventions et les deux savants deviennent proches.


La machine analytique de Babbage & le premier programme informatique


En 1835, la jeune femme épouse William King, comte Lovelace, avec qui elle aura trois enfants : Byron, Annabella et Ralph Gordon. Dévoué, William approuve et encourage les activités de sa femme mais sa santé fragile, mise à mal par les grossesses, l’empêche de se consacrer aux mathématiques pendant plusieurs années. En 1839, elle reprend ses études auprès du mathématicien Auguste De Morgan et propose ses services à Charles Babbage pour le développement de sa machine analytique. Dès lors, elle se consacre à ce projet.


Elle n’est pas seulement la première femme à faire de l’informatique de l’histoire. Elle est la pionnière, la première personne à publier de toutes pièces un programme, la fameuse note G, le premier algorithme informatique de l’histoire des sciences.

En 1842, une description de la machine analytique de Babbage parait en français dans un journal suisse et il est proposé à Ada Lovelace de traduire ce mémoire en anglais. Elle y consacre neuf mois puis, sur idée de Charles Babbage, entreprend de compléter, corriger et annoter la description de la machine analytique. L’une de ses notes contient un algorithme très détaillé (servant à calculer une suite de nombres rationnels), souvent considéré comme le premier véritable programme informatique. Elle décrit également la machine analytique comme capable d’applications allant au-delà des mathématiques, la composition de morceaux de musique par exemple.


Cherchant à financer les projets de Babbage, Ada se met à jouer mais ne gagne que des dettes. Ada Lovelace meurt très jeune, à l'âge de 36 ans.